Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Académie de Reims
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
LA PEDAGOGIE
Le SNALC de Champagne-Ardenne
Avantages du Snalc
Nos recommandations
Qui sommes-nous ?
Les Actualités
Actu locale
Actu nationale
réforme du lycée
Samuel Paty
situation sanitaire
LES PUBLICATIONS
Guides papier
Journal académique
le Snalc dans les médias
Revue nationale
VOUS ETES...
AED
AESH
Carrière
Conditions de travail
Rémunération
BIATSS
Conditions de travail
Rémunération
CPE
Professeur contractuel
Professeur dans le supérieur
Professeur des écoles
Carrière
Classe exceptionnelle
Hors classe
Mutations / détachement
Rendez-vous de carrière
Retraite
Conditions de travail
Guides 1er degré
Rémunération
Professeur du second degré
Carrière
Classe exceptionnelle
Hors classe
Mutations / détachement
Rendez-vous de carrière
Retraite
Conditions de travail
Guides du second degré
Rémunération
Professeur stagiaire
Carrière
Conditions de travail
Guides et publications
Rémunération
PSY-EN
x

AGRESSIONS DE COLLÈGUES DANS L’ACADÉMIE : ÇA SUFFIT !

© istock-Damaloney
Des collègues ont encore été agressés physiquement dans notre académie.
Après l’agression à coups de poings d’une professeure par un élève dans un lycée rémois en décembre dernier, un professeur et un AED ont été lâchement frappés par derrière au sol par des élèves dans un autre lycée professionnel de Reims vendredi dernier. Ils ont reçu des coups dans le dos et au niveau de la tête, alors qu’ils tentaient de séparer deux jeunes filles (dont l’une était en train de rouer de coups sa camarade à terre). La bagarre s’est déroulée sous l’œil amusé de nombreux élèves qui ricanaient et bien entendu filmaient la scène. La police a dû intervenir.
Le SNALC est profondément révolté par la violence de cet événement, mais qui n’est hélas pas le seul qui s’est récemment produit.
En effet, un collège dans Reims a été récemment le théâtre d’une émeute d’élèves au cours de laquelle le CPE et un AED ont à leur tour reçu des coups de la part d’élèves. Peu de temps après, une professeure de ce même collège a été menacée de mort par un élève !
Pour ces différentes affaires, des sanctions exemplaires doivent évidemment être prises. Mais selon le SNALC, il faut aller plus loin pour protéger les collègues et stopper la dégradation de leurs conditions de travail.  Il faut par exemple rétablir l’autorité des professeurs et de tous les collègues dans les établissements. Ces affaires d’agression ne sont que la petite partie émergée de l’immense iceberg de la déconsidération des enseignants. C’est tout un discours sur leur rôle et leur place qui est réaffirmer.  C’est non seulement une urgence, mais, pour le SNALC, l’un des préalables non négociables  au « choc des savoirs » voulu par l’ex-ministre de l’Education nationale.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi