Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur

Académie de Reims
Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
LA PEDAGOGIE
Le SNALC de Champagne-Ardenne
Avantages du Snalc
Nos recommandations
Qui sommes-nous ?
Les Actualités
Actu locale
Actu nationale
réforme du lycée
Samuel Paty
situation sanitaire
LES PUBLICATIONS
Guides papier
Journal académique
le Snalc dans les médias
Revue nationale
VOUS ETES...
AED
AESH
Carrière
Conditions de travail
Rémunération
BIATSS
Conditions de travail
Rémunération
CPE
Professeur contractuel
Professeur dans le supérieur
Professeur des écoles
Carrière
Classe exceptionnelle
Hors classe
Mutations / détachement
Rendez-vous de carrière
Retraite
Conditions de travail
Guides 1er degré
Rémunération
Professeur du second degré
Carrière
Classe exceptionnelle
Hors classe
Mutations / détachement
Rendez-vous de carrière
Retraite
Conditions de travail
Guides du second degré
Rémunération
Professeur stagiaire
Carrière
Conditions de travail
Guides et publications
Rémunération
PSY-EN
x

Plan maths et plan français : satisfait ou remboursé ?

© @www.satisfaction-client.info

Pour le SNALC, la formation des enseignants devrait être organisée en fonction de leurs besoins. Pourtant, nombre d’entre nous se sont vus imposer un plan maths ou un plan français cette année. Le SNALC n’a rien contre le français ou les mathématiques mais les enseignants engagés l’an passé dans l’évaluation chronophage de leur école avaient espéré que ce long processus allait leur permettre de demander des formations en lien avec les perspectives dégagées. Que nenni, plan maths ou plan français imposés restent l’alpha et l’oméga de la formation !

Selon l’institution, c’est un problème de calendrier, les formations étant déjà planifiées, elles ne pouvaient pas être modifiées. Espérons que l’an prochain, les enseignants pourront accéder à des formations davantage centrées sur leurs besoins.

Une étude faite par le Ministère en 2023 encense même ces dispositifs[1] : « L’ensemble de la communauté bénéficiaire ou pilote des plans est très satisfaite d’y être engagée et active.  Les apports des différents plans sur le terrain se traduisent concrètement par un renouveau du lien entre le formateur et l’enseignant, par une modification des pratiques professionnelles de l’enseignant, en lien direct ou non avec la thématique abordée en constellation et par une augmentation des résultats des élèves. »

Le SNALC s’interroge toutefois sur cette étude car bon nombre de collègues ne partagent pas cette vision des choses :

  • Pas de logique dans la constitution des constellations (encore pas de chance, c’était la dernière année des 6 ans et il fallait caser tout le monde) ?
  • Séquences artificielles faites en classe sans lien avec les programmations
  • Situations de classe non réelles
  • Sentiment de n’avoir rien appris, d’avoir perdu son temps

Afin d’évaluer les formations de cette année, le ministère a mis en ligne une nouvelle enquête. Profitons-en ! Le SNALC appelle les collègues à exprimer massivement leurs impressions quant à ces formations imposées et parfois déconnectées des attentes. Pour le SNALC, la demande est claire : des formations de qualité, actualisées, ancrées dans le réel et s’appuyant sur les besoins et demandes des collègues. C’est le meilleur gage de réussite d’une formation….

Valérie Dereins, SNALC de Champagne-Ardenne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi